Recherche

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Services au citoyen

Environnement

Agrile du frêne

L’agrile du frêne est un insecte ravageur originaire d’Asie qui s’attaque à toutes les espèces de frêne. Arrivé en Amérique du Nord vers 1998, l’insecte a été découvert après la mort de plusieurs frênes dans la région de Détroit et de Windsor en 2002.  

À ce jour, on estime à 100 millions le nombre de frênes qui sont morts au cours des dix dernières années en raison de sa propagation. Cet insecte continue de causer d’importants dommages économiques et écologiques.

Zone réglementée (ACIA)

La Ville reste aux aguets afin de trouver sur son territoire les foyers d’infestation.

Aidez-nous à freiner ce ravageur

  • Avisez la Ville si vous apercevez l’insecte ou si votre frêne est attaqué;
  • Achetez et brûlez uniquement du bois de chauffage local;
  • Ne déplacez aucun produit du frêne, comme les billes, les branches et les copeaux en dehors de la zone réglementée;
  • Ne transportez aucune essence de bois de chauffage, quelle qu’elle soit, en dehors de la zone réglementée.

Formulaire de Plainte – Requête – Demande d’information

Propagation

L’insecte est présent dans plus de la moitié des États américains, en Ontario et dans le sud-ouest du Québec. Les populations d’agriles se déplacent principalement par le transport de bois de chauffage provenant de régions aux prises avec le ravageur. Puisqu’on ne lui connaît pas de prédateurs naturels sur le continent nord-américain, l’agrile du frêne continue de se propager dans de nouvelles régions, causant sur son passage des dommages économiques et écologiques considérables. En Asie, l’agrile n’est pas considéré comme une menace puisque les frênes asiatiques ont évolué avec cet insecte et résistent ainsi mieux à ses attaques.

Identification de l’insecte

Ce coléoptère vert métallique mesure environ 12 millimètres. Son corps est allongé et ses yeux, globuleux. Les femelles pondent des œufs minuscules, difficiles à repérer sur le frêne. Une fois éclose, la larve ressemble à une chenille blanche.

Ce sont les larves de l’insecte qui tuent silencieusement les frênes. Pour se nourrir, elles creusent des galeries dans le cambium, situé sous l’écorce de l’arbre. Ces galeries bloquent la circulation de la sève et causent la mort du frêne en 2 à 5 années. Un frêne peut donc donner l’apparence d’être en bonne santé, mais sous l’écorce, il peut être sévèrement affecté.

Cycle de vie

À partir d’octobre, les larves hivernent dans le tronc où elles se transforment en nymphes au printemps. Les insectes adultes émergent de l’arbre à partir du mois de juin afin de s’accoupler jusqu’en août.

Comment reconnaître un frêne?

Il existe plusieurs essences de frênes. Cependant, les frênes les plus fréquemment rencontrés au Québec, tant en milieu urbain que naturel, sont :

  • le frêne de Pennsylvanie ou frêne rouge (Fraxinus pennsylvanica);
  • le frêne d’Amérique ou frêne blanc (Fraxinus americana);
  • le frêne noir (Fraxinus nigra).

Les feuilles sont composées d’un nombre impair de folioles, qui sont en fait de petites feuilles finement dentelées. Chaque feuille est composée de 5 à 11 folioles.

Chaque branche d’un frêne est jumelée à une autre de façon symétrique.

Les fruits sont des samares plates et allongées. Elles persistent une partie de l’hiver.

L’écorce des jeunes frênes est lisse et rougeâtre. Celle des frênes matures est formée d’entrecroisement de crêtes en forme de losanges réguliers.

Frênes présents à Asbestos

Signes et symptômes

L’agrile du frêne, quoique discret, cause d’énormes ravages à un arbre infesté. Les infestations sont en ce sens très difficiles à déceler. Habituellement, lorsque les signes et symptômes caractéristiques d’une attaque par l’agrile du frêne deviennent apparents, l’arbre est déjà gravement infesté. 

Reconnaître les symptômes : 

  • Dégarnissement et dépérissement de la cime de l’arbre;
  • Développement de pousses adventives à la base du tronc;
  • Apparition de trous de sorties dans l’écorce en forme de D majuscule;
  • Galeries sous l’écorce bloquant la sève du frêne de circuler.

Crédit : Ville de Boisbriand 

Vous pouvez également consulter le Guide visuel pour la détection des dommages causés par l’agrile du frêne.